Quand des YouTubeurs demandent à une fillette de 7 ans de faire croire qu’elle a ses premières règles

Le dimanche 6 décembre 2020, un couple de YouTubeurs, Ryan Ploof et Danielle, a publié une vidéo dans laquelle la nièce de Danielle, qui a 7 ans, a feint d’avoir ses premières règles devant Ryan alors que Danielle n’était pas encore rentrée. La petite fille a ainsi fait semblant de ressentir des crampes menstruelles tandis que Ryan Ploof l’assistait et tentait de l’aider à atténuer la douleur.

Bien que les YouTubeurs voulaient peut-être attirer l’attention sur le côté humoristique de la situation, mimée par une petite fille mignonne, de nombreux internautes se sont indignés et ont émis de nombreuses réactions négatives.

Crédits Pixabay

La plupart des internautes ont même déclaré que les YouTubeurs exploitaient l’enfant.

Les internautes ont exprimé leur indignation sur Twitter

Ce n’est pas un fait nouveau : Les vidéos avec des enfants sont très populaires sur YouTube et sont même très rentables, selon Insider. Toutefois, la manière dont les internautes les accueillent, positivement ou négativement, dépend grandement du rôle joué par l’enfant dans la vidéo.

La chaîne de Ryan Ploof et Danielle, qui ont tous deux 21 ans, compte 700.000 abonnés environ. La vidéo de leur nièce a cependant suscité l’indignation des internautes, en particulier sur Twitter. Des internautes ont effectivement critiqué le fait que le couple produisait plusieurs vidéos humoristiques sur le thème de la période menstruelle.

YouTube affirme que ces vidéos ne violent pas sa politique

Néanmoins, la chaîne de Ryan et Danielle n’est pas la seule à faire ce genre de blagues qui n’est pas au goût de tous. D’autres couples et chaînes familiales ont effectivement mis en scène des vidéos sur les menstrues avec des enfants et du faux sang qui ont attiré des milliers, voire même des millions de vues.  

Certaines vidéos montrent des enfants de 8 ans tandis que d’autres affichent des enfants de 9 ans ou de jeunes enfants en sous-vêtements et avec du faux sang sur les mains. Contacté par Insider, YouTube s’est justifié en disant que ce type de vidéos ne violait pas sa politique même si la plateforme de vidéos a par la suite supprimé les publicités apparaissant dans ses vidéos et a désactivé les commentaires sur certaines d’entre elles.

YouTube assure ainsi qu’il applique « rigoureusement » sa politique et que les « farces potentiellement nuisibles et (…) émotionnellement éprouvantes impliquant des enfants ne sont pas autorisées » sur la plateforme.

Mots-clés youtube