YTS & YIFY : les administrateurs des sites poursuivis aux Etats-Unis

Aux États-Unis, des cinéastes ont décidé de poursuivre en justice les administrateurs des sites YTS.am et YIFYMovies.is. L’affaire est prise en charge par la cour fédérale hawaïenne.

Figurant parmi les sites de Torrent les plus populaires au monde, YTS et YIFY font actuellement l’objet d’une plainte déposée par des professionnels du cinéma. Le fait que ces plateformes attirent un grand nombre de personnes constitue effectivement un problème majeur pour ces derniers étant donné que cela leur fait perdre beaucoup d’argent.

Crédits Pixabay

Aussi, au travers de cette action en justice intentée devant la cour fédérale de Hawaï, les cinéastes tentent de faire fermer YTS.am et YIFYMovies.is.

Ils accusent notamment ces sites d’avoir entrainé une violation massive du droit d’auteur.

Comme le note Torrentfreak.com, la décision de poursuivre en justice les administrateurs de YTS & YIFY émane des sociétés derrière les films Singularity, Once Upon a Time in Venice, Mechanic: Resurrection, The Hitman’s Bodyguard, I Feel Pretty et Boyka: Undisputed and Hunter Killer.

Les noms des exploitants des sites demeurent inconnus

En recourant à cette procédure judiciaire, les plaignants cherchent à mettre un terme à une pratique qu’ils considèrent comme un acte de piratage massif. La plainte a été déposée le mois dernier, mais les choses s’annoncent difficiles. En effet, les noms des exploitants des sites incriminés ne sont toujours pas connus. Pour l’heure, l’administrateur présumé de YIFYMovies.is est appelé Doe 1, alors que celui qui se trouve derrière YTS.am a été surnommé Doe 2.

Il faut cependant savoir que les deux sites adoptent un mode de fonctionnement différent. YTS.am, anciennement YTS.ag, est un site Torrent. En d’autres termes, il permet uniquement d’effectuer des téléchargements. D’ailleurs, il s’agit du plus populaire des deux. De son côté, YIFYMovies.is permet aux utilisateurs de diffuser du contenu directement en ligne.

Des utilisateurs ciblés

Alors que les enquêteurs tentent encore d’identifier les véritables administrateurs de YTS et de YIFY, ils n’ont pas hésité à s’en prendre à des utilisateurs. Accusées par les plaignants d’avoir téléchargé et distribué des films protégés par un droit d’auteur, deux personnes ont comparu devant un juge.

Toutefois, elles ont été acquittées de toutes les charges retenues contre elles après avoir signé un jugement de consentement. En ce qui concerne les individus Doe 1 et Doe 2, ils risquent de débourser 150 000 dollars par film piraté à titre de dommages et intérêts.