Yutu 2, le rover lunaire chinois, est en train de pulvériser tous les records

Le 17 novembre 1970, l’Union soviétique a réussi à faire atterrir le tout premier engin de surface télécommandé sur la Lune. Baptisé Lunokhod 1, la machine avait été déposée sur le satellite terrestre par le vaisseau spatial soviétique Luna 17.

Les travaux de Lunokhod 1 ont pris fin le 4 octobre 1971. Ils ont duré environ 10 mois et demi, un record qui vient d’être battu par Yutu 2.

Crédits Pixabay

Le rover lunaire chinois de la mission Chang’e 4 détient actuellement le record de longévité pour le travail à la surface de la Lune. L’engin a quitté la Terre en décembre 2018. Il a atterri en douceur dans le cratère Von Karman, dans le bassin Pôle Sud-Aitken, situé sur la face cachée de la Lune, le 3 janvier 2019. Ainsi, il y travaille depuis plus de 11 mois.

Yutu-2 et l’atterrisseur Chang’e 4 ont terminé leurs travaux le 12e jour lunaire vers le début de décembre 2019. En effet, les deux engins ne travaillent que le jour. Durant les nuits lunaires, ils passent en mode « en veille ».

Les deux engins sont en bon état et la mission se poursuit

Il y a lieu de rappeler qu’une journée lunaire équivaut à 14 jours sur la Terre. L’atterrisseur et le rover viennent de reprendre le travail pour le 13e jour lunaire.

D’après le Centre d’exploration lunaire et de programme spatial de l’Administration spatiale nationale chinoise (CNSA), le rover chinois a inspecté une trajectoire de 345 mètres sur le cratère Von Karman. Par ailleurs, les deux engins sont en bon état et la mission se poursuit.

Divers objectifs scientifiques

Rappelons que divers objectifs scientifiques sont assignés à la mission Chang’e-4. Il s’agit notamment de réaliser une observation radioastronomique à basse fréquence, d’étudier le terrain et le relief, de déterminer la composition minérale et la structure de la surface lunaire peu profonde, et de mesurer le rayonnement neutronique et des atomes neutres.

En outre, il y a lieu de souligner que Lunokhod 1 a parcouru 10,5 kilomètres sur la surface lunaire en l’espace de 10 mois et demi. L’engin pesait environ un peu moins d’une tonne, était guidé par une équipe de cinq personnes située à Moscou.

Initialement conçu pour un travail de 90 jours terrestres, il a largement dépassé les attentes de la mission. Il a renvoyé à la Terre plus de 20 000 images TV et plus de 200 panoramas TV.

Mots-clés chineluneyutu 2