ZEHST, le successeur du Concorde de EADS !

Prévu pour 2050 (on sera sans doute tous morts mais bon…), le ZEHST n’est pas un avion comme les autres. Présenté à l’occasion du salon du Bourget, il se présente finalement comme le digne successeur du Concorde. Oui, à ceci près qu’il ne s’agit pas d’un avion supersonique mais d’un avion hypersonique ! Et si l’on en croit les premiers chiffres qui viennent de tomber, alors ce dernier sera capable de voler à 5000 km/h sans polluer et de se rendre ainsi de Paris à Tokyo en… moins de deux heures et demie. Bienvenue dans le futur, les amis…

ZEHST, le successeur du Concorde de EADS !

Alors bon, les n’avions et moi, nous ne sommes pas forcément super copains mais il n’empêche que le ZEHST (pour Zero Emission HyperSonic Transportation) m’a franchement laissé sur le cul. Pour commencer, ce qu’il faut savoir, c’est que cet avion hypersonique sera capable de transporter entre 60 et 100 passagers. Ce n’est pas énorme, certes, mais il faut savoir qu’il en allait de même pour le Concorde. Autant dire que pour pouvoir voyager sur cet avion hors norme, il faudra sans doute vider son PEL et débourser pas mal d’argent.

Techniquement, le ZEHST sera également le premier avion commercial à embarquer plusieurs types de moteurs différents. Ces derniers seront utilisés lors des différentes phases du vol. Lors du décollage et de l’atterrissage, c’est un réacteur alimenté au biocarburant (et donc non polluant) qui sera utilisé. Une fois que l’appareil arrivera à 5.000 mètres d’altitude, ce sont les moteurs cryogéniques qui prendront le relai. Le truc vraiment fun, c’est que ce sont ces mêmes moteurs qui sont utilisés par la fusée Ariane. Ensuite, une fois les 20.000 mètres d’altitude atteints, le ZEHST finira son voyage avec des moteurs Ramjets (les mêmes moteurs que l’on retrouve dans les missiles), ce qui lui permettra d’atteindre son altitude maximale, à savoir les 32.000 mètres d’altitude. Le tout en fonçant à Mach 4. Point assez marrant – enfin pas vraiment en fait -, lors de la descente, cet avion planera pendant quelques kilomètres avant de repasser sur les moteurs classiques. Et là, tu vois, ton humble serviteur a les poils des bras tout hérissés rien qu’à écrire cette phrase.

Et oui, 32.000 mètres d’altitude, alors que la plupart des avions actuels plafonnent à 11.000 mètres d’altitude… C’est juste énorme, donc, surtout quand on sait que le Concorde n’a jamais dépassé les 18.000 mètres d’altitude. Plus qu’un simple avion, le ZEHST s’apparente donc plus à une fusée spatiale. Notons tout de même que ce projet a de fortes chances d’aboutir puisque toutes les technologies sur lequel il s’appuie existent déjà. En parallèle, on peut également préciser que EADS travaille sur un autre concept baptisé VoltAir et qui jouera cette fois la carte du tout électrique.



Mots-clés insolite