Zone Téléchargement : un administrateur présumé a été placé en détention provisoire

Zone Téléchargement fait couler beaucoup d’encre depuis quelques semaines et notamment depuis que les autorités sont parvenues à faire fermer le site. Elles n’ont visiblement pas l’intention d’en rester là, car elles ont placé un administrateur présumé du site en détention provisoire. Il est accusé d’avoir géré les finances du site.

Zone Téléchargement était un site très populaire chez les pirates et c’est précisément ce qui a poussé la SACEM à s’intéresser à lui en 2014. La société des auteurs a en effet déposé une plainte à l’époque.

Rebondissement Zone Téléchargement

Zone Téléchargement est au centre de toutes les attentions depuis la semaine dernière.

L’enquête a été confiée au C3N et au Centre de Recherche de Toulouse. Elle a duré deux ans, mais elle a fini par porter ses fruits.

Zone Téléchargement était dans le collimateur de la SACEM depuis 2014

Lundi dernier, les autorités ont en effet lancé une vaste opération. Elle s’est soldée par la saisie de plusieurs serveurs hébergés en Allemagne et en Islande. Le site a fermé ses portes dans la foulée et la gendarmerie nationale a procédé en parallèle à l’interpellation de sept personnes.

Quatre d’entre elles ont été relâchées et les trois autres ont été placées en garde à vue. Deux d’entre elles ont ensuite été mises en examen.

En début de semaine, un de ces hommes a été placé en détention provisoire. Accusé d’avoir géré les finances du site, il est poursuivi pour « contrefaçon », mais également pour « blanchiment aggravé » et pour « travail dissimulé », le tout en bande organisée.

Face à tous ces chefs d’accusation, le parquet avait demandé son placement en détention provisoire, mais le suspect avait demandé un délai avant d’être présenté à un juge. La décision a finalement été appliquée afin de faciliter la poursuite des investigations.

D’après les informations dont on dispose, le suspect aurait une vingtaine d’années et il résiderait en Andorre. Il aurait été interpellé le 28 novembre dernier alors qu’il se rendait à Toulouse.

Les deux suspects ont une vingtaine d’années et ils se passionnent depuis toujours pour l’informatique

Les autorités andorranes ont arrêté un deuxième suspect le même jour. Il est suspecté d’avoir géré la partie technique et informatique du site. Pour l’heure, il se trouve en attente d’une extradition.

Les deux hommes sont représentés par le même avocat, Simon Cohen. Selon ses dernières déclarations, ils seraient tous les deux brillants, intelligents et passionnés. Originaires de Toulouse, ils auraient fait toutes leurs études dans le domaine de l’informatique. Thibault s’occupait de l’aspect financier tandis que Wilfrid avait en charge le volet technique. Fait intéressant, les deux complices auraient monté une entreprise en 2014 avec un expert-comptable et déclaration fiscale. L’entreprise était en redressement fiscal depuis plusieurs mois.

L’avocat a également déclaré que les comptes offshore cités par les enquêteurs et la SACEM tenaient davantage du fantasme que de la réalité. En outre, d’après lui, ses clients n’auraient rien à voir avec la réouverture du site mardi midi. Thibault pense en effet qu’un de leurs serveurs a été piraté par un tiers.

Mots-clés piratageweb