Zoom annonce des fonctions anti-trolls

Bonne nouvelle pour les utilisateurs de Zoom ! Le service de visioconférence continue de renforcer la sécurité de son application pour éviter les désagréments lors de son utilisation. Depuis quelques jours, Zoom embarque ainsi de nouvelles fonctionnalités pour renforcer la sécurité de sa plateforme et garantir ainsi des réunions virtuelles beaucoup plus sereines pour tous ses utilisateurs.  

Mardi 17 novembre, l’application a annoncé le lancement d’une toute nouvelle fonction destinée à lutter contre les trolls qui sont de plus en plus nombreux à y sévir.

crédits Unsplash

En effet depuis quelques semaines, la nouvelle tendance est de s’incruster dans les visioconférences durant lesquelles des petits malins, les « zoombombers », s’amusent à perturber les réunions avec des propos sans intérêts et même choquants (racistes, violents ou encore pornographiques).

De nouvelles fonctions pour contrer le « Zoombombing »

Baptisée « At-Risk Meeting Notifier » (Notificateur de réunion à risque en français), la nouvelle fonctionnalité de Zoom analyse et recherche automatiquement les liens de réunions Zoom qui sont partagés sur les réseaux sociaux et autres sites publics. Dès qu’elle repère une URL, l’application en avertit immédiatement l’organisateur de la réunion par mail.

Le propriétaire du compte a également droit à des conseils et des suggestions de mesures pour optimiser la sécurité de la réunion et empêcher toute intrusion. 

Une autre fonction baptisée « Suspend Participant Activities » (Suspendre les activités des participants) permet aux intervenants (hôtes et co-hôtes) de la réunion de suspendre temporairement une visioconférence en cours pour signaler et/ou supprimer un participant indésirable. Une fois que c’est fait, la réunion pourra ensuite reprendre comme si de rien n’était !

Pour des réunions virtuelles désormais plus sereines et sécurisées

Zoom a indiqué que les nouvelles fonctionnalités de sécurité ont commencé à être déployées le week-end du 14-15 novembre. L’application de visioconférence espère que ces nouvelles mesures lui permettront de redorer son blason auprès de ses utilisateurs. Rappelons en effet que le service a rencontré quelques problèmes cette année, tels que des fuites de données.

En novembre dernier, Zoom s’est également retrouvé dans la ligne de mire de la Federal Trade Commission (FTC), l’organisme américain en charge de l’application du droit de la consommation et du contrôle des pratiques anticoncurrentielles. Cette dernière l’avait en effet accusé de tromper ses utilisateurs sur le niveau de sécurité offert par son application de visioconférence.

Depuis, Zoom multiplie les initiatives pour renforcer la sécurité de son application et mettre en place « un programme de sécurité complet ». Depuis juillet, les utilisateurs (gratuits comme payants) de l’application profitent du chiffrement de bout en bout. Et ce n’est que le début ! Reste à voir si les nouvelles fonctionnalités de l’appli se montreront à la hauteur des promesses tenues.  

Mots-clés zoom