Zoom déploie des mesures pour éviter le Zoombombing

Depuis quelque temps, Zoom est très prisé par les entreprises. En mars 2020, le nombre de personnes utilisant Zoom quotidiennement s’est élevé à environ 200 millions. Il faut dire qu’en ces temps de confinement, le service dépanne de nombreux professionnels, car il permet d’organiser des réunions en ligne et des visioconférences.

Récemment, Zoom a été pointé du doigt à cause de ses failles de sécurité qui peuvent être exploitées par des hackers. Ayant pris connaissance de l’existence de ces failles, des géants du web comme Google ont interdit à leurs employés de se servir de Zoom.

Une femme utilisant un ordinateur portable

Crédits Pexels

Le service s’est empressé de prendre des mesures pour éviter que la situation ne dégénère.

Le Zoombombing, une pratique qui inquiète les utilisateurs

Imaginez que vous soyez en pleine visioconférence avec vos collègues et que soudainement un inconnu, sorti de nulle part, s’immisce dans votre discussion pour y publier des images obscènes ou des contenus à caractère haineux ? Eh bien c’est ce qui se passe depuis quelques semaines sur Zoom.

De nombreux utilisateurs se sont plaints d’avoir été victimes de cette pratique, connue sous le nom de Zoombombing. Le service se serait bien passé de cette mauvaise publicité. Suite à une série d’incidents, Zoom a annoncé qu’il allait déployer de nouvelles mesures pour renforcer la sécurité de la plateforme.

Zoom annonce l’arrivée de la fonction « Security »

D’après le site Engadget, Zoom a créé un conseil de sécurité formé notamment d’Alex Stamos qui a travaillé en tant que Directeur de la sécurité au sein de Facebook entre 2015 et 2018. Ce conseil aura pour objectif de renforcer les infrastructures de sécurité de Zoom.

Zoom a également déployé une nouvelle version de son application qui intègre la fonctionnalité « Security. » Cette option permet de supprimer facilement les utilisateurs indésirables ou de limiter le nombre des participants à une visioconférence. Pour éviter qu’une réunion en ligne ne soit partagée sans le consentement des participants, Zoom a aussi supprimé l’identifiant des conversations.

Eric Yuan, le fondateur de Zoom, a rappelé « l’engagement de Zoom à aider ses utilisateurs à rester connectés pendant cette période de crise sanitaire » et a déclaré que son entreprise faisait des « efforts pour renforcer le niveau de protection de la vie privée et la sécurité de ses utilisateurs. »

Mots-clés zoom