Zoom poursuivi par une église pour du porno diffusé durant un cours de catéchisme

Zoom se retrouve dans une fâcheuse posture. L’église luthérienne Saint Paulus de San Francisco a en effet déposé plainte contre l’entreprise suite à la diffusion d’images pornographiques pendant un cours de catéchisme organisé sur la plateforme.

Zoom a directement profité du confinement mis en place dans de nombreux pays pour freiner la propagation du Covid-19.

Une personne en train de prier

Crédits Pixabay

Face à la situation, de nombreuses entreprises et administrations se sont en effet tournées vers ses services pour assurer leurs réunions.

Zoom fait face à une plainte pour un épisode de Zoombombing

Mais très vite, Zoom a fait face à des problèmes de sécurité très importants et des farceurs ont ainsi commencé à s’inviter aux réunions de groupe… pour faire des plaisanteries ou diffuser des images osées.

De son côté, l’entreprise a rapidement réagi en promettant de déployer de nouvelles fonctions, mais cela n’a visiblement pas résolu tous les problèmes.

L’église luthérienne Saint Paulus de San Francisco a effectivement fait savoir qu’elle avait déposé une plainte contre l’entreprise suite à un épisode de Zoombombing très fâcheux. Une personne dont l’identité n’a pas été communiquée s’est ainsi invitée à un cours de catéchisme organisé en ligne pour diffuser des images pornographiques montrant “des adultes se livrant à des actes sexuels entre eux et pratiquant des actes sexuels sur des nourrissons et des enfants (sic) en plus de les maltraiter physiquement ».

D’après la plainte déposée mercredi devant la cour fédérale, la session était principalement fréquentée par des personnes âgées et ces dernières ont été profondément choquées d’être exposées à ce type d’images. Cet épisode remonterait au 6 mai et la classe d’étude aurait été piratée par un délinquant connu de l’église, un délinquant qui aurait eu à plusieurs reprises maille à partir avec les autorités locales.

Des images crues et violentes diffusées durant un cours de catéchisme

Plus étonnant, selon le plaignant, le délinquant ne se serait pas contenté de diffuser ces images et il serait également parvenu à bloquer les contrôles des participants pour les empêcher de couper la session.

L’administrateur de l’église s’est alors tourné vers Zoom afin d’obtenir l’aide de l’entreprise, mais ce dernier n’aurait rien fait selon la plainte.

En conséquence, l’Église luthérienne Saint Paulus a pris la décision de se tourner vers la justice et de déposer une action collective à l’encontre de l’entreprise de communications. Elle demande des dommages et intérêts dont le montant n’a pas été précisé et elle accuse Zoom de se livrer “à des pratiques commerciales négligentes”.

Zoom n’a fait aucun commentaire pour le moment.

Mots-clés zoom