Ue visio organisée par l’Union Européenne piratée par un journaliste (MAJ)

MAJ : La version initiale de l’article indiquait que la réunion se tenait sur Zoom. C’est faux. Toutes nos excuses à nos lecteurs et aux équipes de Zoom.

Daniël Verlaan a fait un coup de maître. Le journaliste de 31 ans, travaillant pour la chaîne privée néerlandaise RTL Nieuws,  a réussi à s’infiltrer dans une vidéoconférence organisée par l’Union européenne.

Tenue sur une plateforme spécialisée vendredi 20 novembre 2020, la réunion, censée être confidentielle, rassemblait les ministres de la Défense de l’UE. Le journaliste en question a eu connaissance de l’identifiant et d’une partie d’un code confidentiel grâce à une image qu’il a vue sur le compte Twitter de la ministre néerlandaise de la Défense Ank Bijleveld.

Une femme se tenant le visage dans les mains

Photo de Anthony Tran – Unsplash

L’image en question n’est plus disponible sur Twitter, elle a été retiré peu après l’intrusion.

Verlaan a fait rire les ministres

Une fois introduit dans la vidéoconférence, Daniël Verlaan, tout souriant, a salué les ministres. Indigné par la situation, Josep Borrell, haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité,  a tout de suite réagi. La figure politique a notamment tenté de raisonner le journaliste hacker en lui faisant savoir qu’il faisait « irruption dans une conférence secrète ».

Verlaan s’est moqué de lui en répondant qu’il savait exactement ce qu’il était en train de faire. “Oui, oui, je suis désolé. Je suis un journaliste néerlandais… Je suis désolé d’avoir interrompu votre conférence ” peut-on entendre dans la vidéo de l’exploit. Cette réponse a fait rire certains participants à la réunion.

De son côté, Borrell s’était mis à avertir le journaliste sur les conséquences éventuelles de son acte. “C’est une infraction pénale, vous devriez couper avant que la police n’arrive” menaça-t-il. Après cela, Verlaan a quitté la réunion qui a été annulée pour des raisons de sécurité.

« Une erreur stupide »

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte s’est exprimé sur l’incident lors de sa conférence de presse hebdomadaire. Qualifiant de stupide l’erreur qu’a faite la ministre néerlandaise de la Défense, il a invité les ministres à être plus prudents quant à l’utilisation d’un réseau social comme Twitter.

“C’était une erreur stupide. Mais elle rappelle qu’il faut faire attention quand on envoie une image d’une réunion” a déclaré Rutte.

Les incidents de ce genre montrent que les communications de l’UE ne sont pas infaillibles.  Une source diplomatique de l’UE a toutefois fait savoir à nos confrères de l’AFP que « le sujet fait rigoler, mais est jugé très sérieux ».

Mots-clés ue