Sur Zoom, des farceurs ont diffusé du porno pendant un événement virtuel organisé par le conseil municipale de New York

Des millions d’utilisateurs se sont rués sur Zoom après le début de la pandémie. Il faut dire que la plateforme de visioconférence s’avère très utile en cette période où les mesures de distanciation sociale sont de rigueur. Si la plupart des utilisateurs s’en servent à bon escient, d’autres profitent de l’application pour faire des blagues de mauvais goût.

Il y a quelques mois, on a pris connaissance de l’existence d’une nouvelle pratique baptisée Zoombombing. Son principe est simple. Il s’agit de s’incruster dans un appel vidéo sur Zoom pour y diffuser du contenu pornographique ou des propos haineux. Malgré les mesures prises par la plateforme pour empêcher cela, le Zoombombing est toujours d’actualité.

Un homme se tenant la tête dans les mains
Crédits Pixabay

Récemment, les membres du conseil municipal de New York en ont fait les frais.

Une conférence de presse ponctuée de films pornos

Le 11 février 2021, les membres du conseil municipal de New York ont organisé une conférence de presse virtuelle. Elle avait pour but de présenter les nouvelles législations destinées à protéger le personnel de santé de la discrimination. Malheureusement, cet événement ne s’est pas passé comme prévu.

À un moment, une vidéo porno a fait irruption dans la conférence virtuelle. Elle a été diffusée pendant 1 à 2 minutes par des inconnus avant d’être supprimée. Des photos obscènes sont également apparues durant ce Zoombombing.

A lire aussi : Les députés sud-africains victimes de Zoombombing

Zoom a pris des mesures

La diffusion de ces contenus pornographiques a mis les membres du conseil municipal très mal à l’aise. Ces derniers ont pourtant réussi à reprendre le contrôle de la situation rapidement. Comme le souligne un représentant du conseil, ils y sont déjà préparés.

« Il y a pas mal de porno en ligne et nous essayons de les supprimer dès que nous pouvons. »

Ce n’est pas la première fois que des événements de ce genre sont perturbés par des vidéos pornos. Face à l’émergence du Zoombombing, l’application a lancé il y a quelques mois une fonctionnalité baptisée « Security. » Cette option est conçue pour supprimer les utilisateurs indésirables ou limiter le nombre des participants à une visioconférence. Zoom a aussi effacé l’identifiant des conversations pour éviter qu’une réunion en ligne soit partagée sans le consentement des participants.

A lire aussi : Zoom déploie des mesures pour éviter le Zoombombing

Apparemment, cela ne semble pas suffisant.

Mots-clés zoom